Michel Cymes : ce burn-out qu’il a frôlé

Télévision, radio, presse… Il est sur tous les fronts, Michel Cymes. L’animateur se confie : il a déjà frôlé le burn-out. Heureusement, il a été bien conseillé.

Il est sur tous les fronts. Télévision, radio, presse magazine… Michel Cymes, qui a été élu l’animateur préféré des Français, trouve même encore le temps d’exercer son premier métier de… médecin. Deux matinées par semaine, il exerce en tant que médecin spécialiste dans un hôpital parisien. Alors, avec toutes ces activités, ne risque t-il pas le burn-out, cet épuisement professionnel ? C’est ce que lui a demandé l’hebdomadaire Le Point lors d’un entretien.

Ce que le docteur reconnaît : “J’ai déjà frôlé le burn-out il y a quelques années. J’avais un crabe de stress qui me bouffait le ventre. Je suis allé voir une amie psychologue qui m’a aidé.” Pour éviter le surmenage, Michel Cymes a ses techniques : “Aujourd’hui, j’ai freiné, je limite notamment les interviews. Je travaille sur beaucoup de supports, mais c’est monothématique : la santé. Et étant médecin, j’ai déjà les connaissances, que j’entretiens. Je n’ai pas l’impression de bosser comme un dingue. J’ai une vie normale et je coupe les soirs et les week-ends.

Une vie sereine, qui lui réussit, puisque le lancement du magazine Dr. Good en 2018 est le plus réussi dans la presse écrite depuis dix ans, avec 200.000 exemplaires vendus par numéro. En parallèle, Michel Cymes profite de sa notoriété pour porter certains messages de santé publique, notamment promouvoir les vaccins obligatoires – s’opposant aux anti-vaccins – et l’importance de l’équilibre alimentaire pour la santé. Un animateur sain, dans un corps sain.

Victor Nicolas

Click Here: juicy couture perfume

Crédits photos : Bestimage

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *