George RR Martin, auteur de Game Of Thrones, critique Marvel pour son manque de créativité

L’auteur de la série de livre “Le Trône de Fer”, qui a inspiré la série mondialement célèbre “Game Of Thrones”, déplore le manque d’imagination dans les dernières productions des studios Marvel…

Sur un article de blog daté du 21 juillet 2015, George R. R. Martin s’exprime sur les productions Marvel qu’il suit avec beaucoup d’intérêt. Il n’a pas perdu le fil des différents volets sortis depuis 2008. La preuve :

“Quelques critiques disent qu’Ant-Man est le meilleur film Marvel. Je n’irais pas jusque-là, mais c’est peut-être le deuxième, après Spider-Man 2 version Sam Raimi / Tobey Maguire, celui avec Doc Ock. Je le préfère au premier Avengers et encore plus au deuxième, je le préfère à n’importe quel Thor, aussi au deuxième et troisième Iron Man et peut-être un peu au premier Spider-man (même si je l’ai quand même beaucoup aimé).”

Alors qu’il sortait d’une projection d’Ant-Man, l’écrivain a confié sur la toile ses réflexions sur le manque de créativité des studios pour fournir aux spectateurs des méchants intéressants. Selon lui, le héros de Marvel passe son temps à se battre contre son double maléfique.

“J’en ai assez de ce systématisme qui fait que, chez Marvel, le méchant a les mêmes pouvoirs que le superhéros. Hulk se bat contre Abomination, qui est simplement une version méchante de Hulk. Spider-Man se bat contre Venom, qui est simplement une version méchante de Spider-Man. Iron Man affronte Ironmonger, un Iron Man méchant. Quel ennui. Je veux des films où le superhéros et le méchant ont des pouvoirs très différents. Ça rendrait les scènes d’action beaucoup plus intéressantes.”

Click Here: pandora Bangle cheap

==> Game of Thrones : merci d’arrêter d’envoyer des plaintes à George R.R. Martin

Curieusement, George R. R. Martin, célèbre pour ses romans aux nombreux intervenants, ne raffole pas des histoires emmenées par une multiplicité de personnages. L’auteur semble militer pour une exploration en profondeur de la psychologie des protagonistes.

“Un film de superhéros doit contenir une bonne part de combats et de scènes de destruction, bien sûr, mais (à mon avis pas si humble que ça) elles ne fonctionnent que si on connaît assez les personnages pour les aimer, et si on injecte trop de protagonistes et qu’on ne développe pas assez leurs personnalités, eh bien…”

Comme George R. R. Martin dispose de plusieurs volumes d’une saga encore inachevée, il a certes l’espace nécessaire pour creuser ses personnages et leur donner de l’épaisseur.

Vous avez aimé la saison 5 de Game Of Thrones ? Revoyez ses cinq moments choc !

Top 5 Emissions Bonus

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *