Cannes 2013 : Mikkelsen vers un nouveau Prix d’interprétation avec “Michael Kohlhaas” ?

Ils avaient trop de lettres en commun pour ne pas se croiser : le lauréat du Prix d’interprétation masculine de l’an passé endosse l’habit du héros de la nouvelle d’Heinrich Von Kleist dans le film historique d’Arnaud des Pallières, présenté en compétition ce vendredi. Un projet intrigant, porté par un bien beau casting. Qu’en a pensé la presse?

Michael Kohlhaas d’Arnaud des Pallieres

avec Mads Mikkelsen, Denis Lavant, Bruno Ganz

Sélection officielle – Compétition

De quoi ça parle ?

Au XVIème siècle dans les Cévennes, le marchand de chevaux Michael Kohlhaas mène une vie familiale prospère et heureuse. Victime de l’injustice d’un seigneur, cet homme pieux et intègre lève une armée et met le pays à feu et à sang pour rétablir son droit.

 

Ce qu’il faut savoir :

Cinéaste exigent et ancien de l’IDHEC (ex Femis), Arnaud des Pallieres a découvert la nouvelle d’Heinrich Von Kleist à l’âge de 25 ans et brûlait depuis de pouvoir la porter à l’écran un jour. “J’ai tout de suite pensé à un film mais je ne m’en sentais pas capable. J’étais jeune, un tel film risquait d’être cher, complexe à mettre en oeuvre et j’avais à l’époque trois écrasants modèles : Aguirre de Werner Herzog, Les Sept Samouraïs de Kurosawa et Andreï Roublev de Tarkovski.” Forcément, avec des références pareilles, le projet est aussi alléchant pour des spectateurs que terrifiant pour un réalisateur, mais des Pallieres s’est finalement lancé et vient aujourd’hui pour la première fois présenter un film en compétition à Cannes. Devant sa caméra, un aréopage d’acteurs européens de première classe qui fera saliver les cinéphiles, avec notamment Mads Mikkelsen (qui parle français dans le film), Bruno Ganz, Amira Casar, Sergi López et Denis Lavant. Quand on part pour un long voyage, mieux vaut être bien accompagné…

 

Ce qu’en pense la presse :

 

Métro

“Comme on a renoncé à chercher la moindre tension dramatique, l’esprit vagabonde. On plonge dans une douce torpeur, on regarde sa montre : quoi, encore une heure ? Il n’y a plus qu’à compter les chevaux pour se rendormir.”

Lire la critique complète

 

The Hollywood Reporter – Jordan Mintzer

“Un conte à l’ancienne façon Robin des Bois qui privilégie un récit très sérieux au détriment de l’action et du suspense. Michael Kohlhaas contient quelques moments de frisson et les paysages sont magnifiquement filmés, mais le film ne convainc jamais vraiment dans le genre film d’époque intellectuel, bien que Mads Mikkelsen y soit formidable.”

Lire la critique complète

 

Variety – Jay Weissberg

“Le langage direct de Kleist et sa narration claire et limpide ne sont pas bien retranscrits dans cette adaptation compliquée d’Arnaud des Pallières, avec un Mads Mikkelsen parlant français, moins impressionnant que dans ses précédents rôles.”

Lire la critique complète

 

Cinema Teaser – Emmanuelle Spadacenta

“Michael Kohlhaas, symbole d’une justice terroriste, est un personnage profond que l’on découvre, émus, via cette violente fresque d’Arnaud des Pallières. Le réalisateur, défenseur d’un cinéma bien plus extrême d’habitude, a légèrement adouci son style pour une narration claire mais non moins sophistiquée. […] Malheureusement, les quarante dernières minutes s’étirent en longueur, […] Dommage quand on sait que les deux premiers tiers et le plan final du film confinent au petit miracle cinématographique.”

Lire la critique complète

 

Première – Gaël Golhen

“Au cœur du film, il y a en effet l’imposante stature de Mikkelsen, sa carrure de Dieu grec sur laquelle on aurait vissé sa gueule de serpent taillée à la faux. Son étrangeté marmoréenne, sa placidité à la limite du freaks. Filmé en gros plan, iconisé en héros clair-obscur, il est sublime.”

Lire la critique complète

L’Express – Thomas Baurez

“Le film français “surprise” de la compétition est une pâle adaptation du roman de Kleist, récit d’une injustice en plein XVIème siècle. […] Le film doit son salut à Mads Mikkelsen, capable de tout sublimer par son seul regard.”

Lire la critique complète

 

Un extrait :

Michael Kohlhaas

Toutes les infos sur Cannes 2013

Tout savoir sur Michael Kohlhaas

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *