Après Luz, Riss ne caricaturera plus Mahomet

Il est l’un des quelques survivants de la tuerie qui a ensanglanté les locaux du magazine Charlie Hebdo en janvier dernier. Aujourd’hui, Laurent Sourisseau, connu sous le nom de Riss a décidé de fermer un chapitre de l’histoire du journal : le dessinateur ne caricaturera plus Mahomet.

Il a tout vu, il a tout entendu. Le 7 janvier dernier, le dessinateur Riss a vu tomber ses collègues et ses amis sous les coups de feux des terroristes. Rongé par la douleur, le dessinateur de Charlie Hebdo n’a qu’une seule envie: réinventer le journal soutenu par la majorité des Français. Aujourd’hui au poste de directeur de la publication de l’hebdomadaire, Riss a répondu aux questions du magazine allemand Stern sur ses souvenirs du drame mais aussi l’avenir du journal.

Le dessinateur a annoncé une décision qui fera date: il a décidé de ne plus dessiner Mahomet. Le 29 avril, c’est Luz qui avait été le premier à créer la surprise en annonçant qu’il abandonnait les caricatures du prophète : “Je ne dessinerai plus le personnage de Mahomet, il ne m’intéresse plus. Je m’en suis lassé”, avait-il expliqué au magazine Les Inrockuptibles. Riss a décidé de prendre la même voie, non pas par lassitude mais parce qu’il considère que d’autres doivent prendre leur suite : “Nous avons dessiné Mahomet pour défendre le principe qu’on peut dessiner ce qu’on veut. C’est un peu étrange: on attend de nous d’exercer une liberté d’expression que plus personne n’ose exercer. On a fait notre boulot. On a défendu le droit à la caricature. Maintenant d’autres prennent le relais”, a-t-il déclaré dans les pages de Stern.

Le dessinateur entend aussi montrer que le journal n’est pas “obsédé par l’islam” mais qu’il critique ouvertement toutes les religions. A la rentrée, le journal satirique compte repartir du bon pied. De nombreux changements sont en effet à noter: Charlie Hebdo va bénéficier d’une nouvelle version numérique tandis que la rédaction va quitter les locaux de Libération pour rejoindre un bâtiment ultra-sécurisé dans le XIXème arrondissement de Paris. Enfin, le dessinateur Luz ne sera pas de la partie: il a annoncé en mai dernier sa volonté de quitter la rédaction en septembre prochain.

Crédits photos : Gwendoline Le Goff/Panoramic/Starface

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *