Sida : Paris et Nice testent le dépistage gratuit et sans ordonnance en laboratoire

A partir de juillet 2019, les villes de Nice et Paris vont tester la possibilité d’effectuer un dépistage du VIH sans ordonnance et entièrement remboursé par l’Assurance maladie dans tous les laboratoires. Un projet annoncé dans le cadre du lancement des 25 ans du Sidaction qui aura lieu les 5, 6, 7 avril 2019.

Sommaire

  1. Des tests de dépistage remboursé par l’Assurance maladie
  2. “Un tiers des découvertes de séropositivités se fait tardivement”

“En 2019 il n’y a plus d’excuses : nous avons tous les outils pour mettre fin à l’épidémie du

VIH, et nous devons les utiliser à grande échelle.” C’est le message du Docteur Pascal Pugliese, infectiologue au CHU de Nice et Président de la coordination régionale de lutte contre le sida (COREVIH Paca-Est). A quelques jours du lancement du Sidaction 2019 qui aura lieu les 5, 6 et 7 avril, il annonce donc la mise en place d’un “projet pilote innovant” dès le mois de juillet 2019. A Paris et à Nice, il sera possible de se faire dépister gratuitement, sans ordonnance et sans rendez-vous dans tous les laboratoires d’analyses médicales.Des tests de dépistage remboursé par l’Assurance maladie”Le projet durera un an et ces tests de dépistage seront pris en charge entièrement par l’Assurance Maladie”, explique le Dr Pascal Pugliese. Mis en place par les opérations “Objectif Sida Zéro” pour Nice et “Vers Paris sans sida” pour la capitale, le but de ce projet est de voir si cela permettra de faciliter et simplifier

le dépistage du VIH afin qu’il devienne un réflexe automatique et régulier. “Dans les Alpes-Maritimes, nous espérons mobiliser la totalité des laboratoires sur ce grand projet. Si cette expérience est concluante, nous travaillerons à ce qu’elle soit généralisée et pérennisée pour proposer un nouvel outil nous permettant de démultiplier la possibilité de dépistage et de renforcer le combat vers la fin de l’épidémie.”


“Un tiers des découvertes de séropositivités se fait tardivement”En 2017, 5,6 millions de tests du VIH ont été effectués dans l’Hexagone, selon les chiffres révélés par Santé Publique France en vue des 25 ans du Sidaction. Une tendance à la hausse, pourtant, “un tiers des découvertes de séropositivités se fait de façon trop tardive, et la moitié des découvertes concerne des personnes n’ayant jamais été testées auparavant”, selon le Dr Pascal Pugliese. Avec ce projet pilote, Paris et Nice respectent leur engagement envers le collectif ”

Fast track cities” de l’Onu qui a pour but l’extinction de l’épidémie de Sida d’ici à 2030. Reste à savoir si les résultats seront concluants.Click Here: New Zealand rugby store

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *