Rien ne devrait innocenter un violeur

Le collectif féministe contre le viol (CFCV) lance une nouvelle campagne de sensibilisation et de prévention contre le viol. A travers trois visuels, cette initiative vise à sensibiliser à nouveau contre le viol et lever le tabou des violences sexuelles envers les femmes, à travers le message suivant: Rien ne devrait innocenter un violeur. Les viols en France touchent plus de 75000femmes par an.

Le collectif féministe contre le viol lance une campagne de sensibilisation et de prévention contre le viol.

Les viols en chiffresEn 2008, une enquête de l’INSEE révèle qu’au cours des années 2005 et 2006, 496 000 femmes(de 18 à 59 ans)  avaient subi un viol, une agression sexuelle ou une tentative de viol. En 2000, l’enquête ENVEFF (2000) et l’enquête de l’Observatoire National de la délinquance montrent qu’entre 50 000 et 75 000 femmes sont violées chaque année. Mais dans chacune de ces enquêtes, seules les femmes majeures sont interrogées, ce qui pourrait conduire à une sous-estimation de ces chiffres.Selon le CFCV, “des études plus récentes estiment le nombre de viols par année en France dans une fourchette de 75 000 à 120 000“. Et parmi elles, on estime que seule une victime sur 10 réussit à porter plainte selon les chiffres de police et gendarmerie. Lutter contre les stéréotypes sexistes qui dédouanent les violeursPour lutter contre des stéréotypes sexistes qui culturellement participent à la banalisation de ces violences sexuelles, le CFCV met en images trois situations :

  • Dans le couple : Le viol conjugal représente un tiers des viols.
  • Au travail : Ces agressions sont encore moins révélées, peu d’études sont réalisées.
  • En boîte de nuit : Ces viols, qui touchent principalement des jeunes femmes, sont toujours expliqués et justifiés par des stéréotypes machistes.

Sur ces trois visuels, le violeur est représenté avec une “auréole d’ange“ constituée de phrases stéréotypées que les agresseurs assènent pour justifier leurs crimes : “Une femme doit toujours satisfaire son mari“, “Une femme qui ne veut pas doit refuser clairement“, “Une femme ne s’habille pas sexy pour rien“. Et c’est justement pour faire réfléchir et de faire débattre pour casser les stéréotypes, changer les comportements, et révéler au grand jour l’ampleur des violences sexuelles à l’encontre des femmes qu’est lancée cette campagne.Tout acte de pénétration sexuelle sans consentement est un viol puni par la loi. Face à un viol, vous n’êtes pas seule, le CFCV peut vous aider. Numéro vert : Femmes viols information 0800 05 95 95.Cette campagne presse sera diffusée à partir de fin juin et début juillet 2012 dans la presse magazine et de nombreux sites internet.David BêmeSource : Dossier de presse du CFCVClick Here: camiseta seleccion argentina

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *