Grippe A : la vaccination des personnels de santé commence aujourd'hui

Ce matin, lors d’une conférence de presse, la ministre de la santé Roselyne Bachelot a annoncé le lancement de la campagne de vaccination contre la grippe A. Dès aujourd’hui, les personnels de santé se font vacciner dans les établissements de santé. Le reste de la population sera vacciné “sans doute au retour des congés de la Toussaint“, indique la ministre.

Malgré une situation plutôt stable en France, les autorités restent sur le qui-vive. “Nous n’avons pas observé de véritable flambée épidémique“, pour le moment, selon la ministre de la santé. Cette dernière précise que les températures clémentes et le suivi des gestes barrières expliquent en partie la stabilisation actuelle. Néanmoins, l’expérience de l’hémisphère sud a confirmé la forte capacité de transmission du virus. Roselyne Bachelot a par ailleurs souligné que les Etats-Unis connaissent “une deuxième vague sérieuse, qui doit nous mettre en garde“. En effet, depuis le mois de septembre, une quarantaine d’enfants, dont une majorité ayant des affections sous-jacentes, sont décédés après avoir contracté la grippe H1N1.Le caractère imprévisible de l’épidémie demeure. “L’épidémie peut s’accélérer demain, dans un mois, ou au milieu de l’hiver“ déclare la ministre de la santé. Mais “il est probable que plus la vague épidémique arrivera tard, plus elle sera intense“, prévient-elle. Ainsi, Roselyne Bachelot encourage les Français à profiter de la stabilisation de l’épidémie pour se faire vacciner, après les vacances de la Toussaint, selon l’ordre de priorité défini par le Premier ministre. En effet, selon Roselyne Bachelot, “la vaccination reste le meilleur moyen de se protéger, et de protéger les autres“.Alors que de nombreux professionnels de santé et Français se montrent réticents face à la vaccination, la ministre a tenu à mettre fin aux polémique concernant les adjuvants. “Au regard des données scientifiques, ces adjuvants sont sans risque“ confirme Jean Marimbert directeur de l’Afssaps. Roselyne Bachelot a d’ailleurs déploré “les messages nocifs et malfaisants véhiculés par certains groupuscules sur des sites Internet, qui ont participé à la réticence de certains“. Concernant les médecins, le Dr Michel Legmann, président du Conseil national de l’ordre des médecins, a fait un appel à la mobilisation. “J’incite non seulement les médecins à se faire vacciner, mais les encourage également à être vaccinateurs“, déclare-t-il. Enfin, malgré les rares cas sévères observés, Bruno Lina, directeur du Centre national sud de référence contre la grippe, rappelle que “même si le virus H1N1 est hautement contagieux, il reste peu dangereux“. “Nous devons à présent tout mettre en oeuvre pour assurer au mieux la prise en charge des cas graves, dans les services d’urgence et de soins intensifs“, indique Pierre Carli, directeur du Samu de Paris. Sarah LaînéSource :Conférence de presse au ministère de la santé – 20 octobre 2009PHOTO : CHESNOT/SIPAClick Here: camiseta rosario central

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *