Grippe mexicaine : où en sommes-nous?

La grippe porcine touche désormais 11 168 personnesà travers le monde (42 pays) et a provoqué85 décès depuis le mois d’avril. Le Japon estdésormais en proie à l’épidémie, avec unecinquantaine de nouveaux cas en moyenne par jour. Un laboratoiresuisse a néanmoins réussi à isoler le virus dans laperspective de fabrication d’un vaccin. Le point hebdomadaire surcette épidémie qui ne cesse pas.

Nouveau foyer autonome : le JaponSelon l’OMS, l’archipel japonais compte 294 casconfirmés de

grippeA (H1N1), principalement dans la communauté scolairedes villes de Kobe et Osaka. D’abord importé du continentaméricain, il apparaît désormais que le virus setransmette entre japonais, en particulier les jeunes, et donc quece pays soit devenu un foyer autonome du virus. Une transmissionqui laisse craindre une propagation dans d’autres villes, notammentle grand Tokyo. Cela fait du Japon le 4ème pays le plustouché derrière les Etats-Unis, le Mexique et leCanada.Stabilité en France, RAS en AfriqueEn France, la situation reste stable. On compte aujourd’hui16 cas importés des Etats-Unis et du Mexique mais pas decas sévères.Sur le continent africain, aucun cas n’est recensé. Uneabsence d’épidémie qui inquiète plusieurs experts enmédecine, qui craignent que cette non-épidémie nesoit en réalité due qu’au manque de dépistages,plutôt qu’à une immunité réelle du peupleafricain. Pourtant “des cas ont été suspectés maisqui se sont avérés être négatifs après lestests“ assure l’OMS.La stratégie de production des vaccins selon l’OMSAlors que la propagation évolue, le laboratoire suisseNovartis a pu isoler le virus dans l’objectif de produire unvaccin. Mais pour l’instant, le laboratoire attend le feu vert del’OMS. La mise au point du vaccin pourrait durer 4 mois.Plusieurs réunions ont eu lieu depuis mardi pour mettre enplace une stratégie de production.L’Organisation Mondiale de la Santé a estimé les besoinsà 5 milliards de vaccins produits en 1 an (!!) pourrépondre à une éventuelle pandémie. Dix-neufentreprises pharmaceutiques peuvent être sollicitées pourrépondre à cette demande, ce qui fait tout de mêmeplus de 260 millions de doses à produire par labo.Un massacre des porcs en EgypteLa grippe mexicaine ne fait pas que des victimes chez leshumains. Les autorités égyptiennes ont en effetordonné l’abattage des porcs dans le cadre prétexte d’unecampagne de prévention, considérant ces animaux commevecteurs du virus H1N1 (alors que ce virus se transmet d’hommeà homme…). Près de 90 000 bêtes ontdéjà été tuées depuis le début desopérations il y a trois semaines.Pour se faire, des “abattoirs“ ont étéréquisitionnés, mais des méthodes révoltantessont utilisées : les pauvres bêtes sontassommées à coups de barres de fer et on les laisseagoniser en se vidant de leur sang. Autre méthode, tout aussibarbares : les cochons sont entassés dans des bennes puisaspergés de produits chimiques…
Plusieurs vidéos circulent sur les sites de partage afin defaire cesser ce massacre inutile.
Click Here: cheap all stars rugby jerseyAttention, les âmes les plus sensibles et les plus jeunespeuvent être choquées

Cette extermination a provoqué l’indignation en Egypte, ycompris de responsables musulmans, qui rappellent que mêmel’islam interdit de tuer des porcs par la torture. Lacommunauté internationale a demandé l’arrêt del’abattage et plusieurs pétitions circulent sur internet.Sources : Invs, OMS, CNN, mai 2009© Katsumi Kasahara/AP/SIPA

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *