Prendre soin de soi après un cancer

La Ligue contre le cancer inaugure un nouveau service à destination des personnes malades : le projet APESEO (Activités physiques et soins esthétiques en oncologie). L’objectif ? Prendre en compte l’incidence corporelle d’un cancer dans la dimension des soins. ce projet sera expérimenté dans 6 sites pilotes : Annonay (Ardèche), Brest (Finistère), Bordeaux (Gironde), Montpellier (Hérault), Nantes (Loire-Atlantique), et Saint-Etienne (Loire).

Cette expérimentation est menée pour développer une nouvelle forme de soutien aux personnes atteintes d’un cancer, axée sur la prise en compte des répercussions corporelles de la maladie et de ses traitements :
– Par le biais des soins esthétiques (modelage, conseils en maquillage, etc.) dispensés par des professionnels, les personnes malades peuvent se ressourcer et se réapproprier leur corps. Ces soins participent à la reconstruction de l’estime de soi.- Par le biais d’activités physiques adaptées (gym douce, randonnée, etc.) réalisées en groupe, les professeurs aident les personnes à reprendre confiance en leur capacité corporelle. Ce rassemblement permet de rompre l’isolement des participants et les incitent à se confronter au regard de l’autre.
Elle a également pour but de :
– Accueillir ces personnes dans des locaux adaptés au développement de ces activités et aux besoins des malades. Aussi, des recommandations pour l’agencement du local ont été établies et un mobilier identitaire a été spécifiquement créé pour ce projet.- Créer les conditions d’une prise en charge continue entre l’hôpital et la ville. Pour s’adapter aux évolutions du parcours de soins des personnes malades, ce projet repose sur des partenariats en amont (établissements de soins) et en aval (salles de sport, etc.) du Comité départemental de la Ligue. La Ligue contre le cancer grâce à l’expérience de ses Comités départementaux a mis en avant le bouleversement de l’image corporelle pour le malade atteint de cancer en raison de la maladie elle-même et des traitements qui y sont associés. Les malades témoignent d’une perte de confiance en eux. Il faut donc prendre en compte l’incidence corporelle dans la dimension de soins. Le 1er site d’expérimentation a ouvert à Montpellier le 22 septembre. Les prochains sites seront inaugurés à Saint-Étienne le 24 octobre, à Annonay le 27 novembre, à Nantes le 11 décembre, à Brest le 15 décembre et à Bordeaux en janvier 2009.Source : communiqué de presse, Ligue contre le cancer, 27 octobre 2008-11-04Click Here: cd universidad catolica

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *