Lancement d’un essai clinique : la chlorpromazine, un espoir de traitement contre le coronavirus?

Dans la lutte contre la pandémie actuelle liée au Covid-19, la recherche d’un traitement efficace se fait sans relâche. Le dernier espoir en date, la chlorpromazine, un neuroleptique utilisé depuis de nombreuses années. Un essai clinique va être lancé à Paris.

Un essai clinique lancé pour tester l’efficacité de la chlorpromazine contre le coronavirus

Sommaire

  1. Une étude pilote lancée avec 40 patients 

Et si un antipsychotique s’avérait efficace contre le coronavirus ?

La chlorpromazine, neuroleptique utilisé dans le traitement de la schizophrénie a récemment suscité l’espoir des chercheurs. Tout a commencé à l’Hôpital Sainte-Anne à Paris, sur la base d’une simple observation. “Dès le début de l’épidémie, nous avons constaté que les patients hospitalisés en unité psychiatrique souffraient moins de Covid-19 que les soignants“, a expliqué sur LCI le Dr Marion Plaze, psychiatre et cheffe de service dans cet hôpital.  Au sein du service des soins psychiatriques, alors qu’en moyenne 19% du personnel médico-soignant a contracté le Covid-19, seuls 3% des patients ont été dépistés positifs.  Les médecins ont commencé à faire un lien entre prise de chlorpromazine et faible taux de contamination chez les patients. “Nous connaissons les propriétés anti-virales de nombreux antipsychotiques (…) En regardant au sein de la littérature scientifique, nous avons découvert qu’en 2014 et 2018, des études avaient été réalisées pour tester la chlorpromazine sur les anciens coronavirus“, poursuit la cheffe de service interrogée par nos confrères.

Une étude pilote lancée avec 40 patients Concernant les avantages d’un tel traitement, Marion Plaze a rappelé au Parisien que “cette molécule bien connue, développée dans les années 1950, n’entraîne pas chez les patients habituels de dépendance, ni d’altération de la respiration.“Des premiers tests, menés sur des cellules animales et humaines, ont été concluants.  Mais pour déterminer l’efficacité de ce médicament sur le nouveau coronavirus, de plus amples tests sont nécessaires. Une étude pilote est lancée “avec 40 patients hospitalisés au sein d’unités Covid-19, présentant des formes sévères, mais qui ne sont pas en réanimation“, indique-t-elle au Parisien. Les premiers résultats devraient être connus dans un mois. Attention cependant, il s’agit d’un essai clinique qui doit encore être confirmé. Il faut éviter absolument les précédents écueils qui ont amené certains Français à se ruer en pharmacie pour se procurer les médicaments testés. Ces traitements doivent être très encadrés et ne doivent pas être pris à la légère.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *